Les qualités du manager de transition

Pour trouver le manager de transition « sur mesure » pour les missions qui nous sont confiées nous nous focalisons sur la pertinence des profils dans le contexte précis de chacune des missions.

Ainsi c’est l’adéquation du manager avec le poste dont il doit prendre la responsabilité, au niveau des compétences, de l’expertise et de la personnalité qui nous guident dans notre recherche. Pour ce faire nous nous fondons sur notre connaissance fine des qualités des managers et de ce qui fait leur succès dans les missions.

Des managers opérationnels et pragmatiques

Le point de départ d’une recherche de manager reste la qualification des exigences et du contexte. Cette étape est fondamentale pour identifier les spécificités et impératifs de la mission. Elle doit permettre de qualifier :

  • le secteur d’activités de l’entreprise (expertise)
  • le poste à pourvoir (description des activités, de l’équipe)
  • les réalisations attendues (qui justifie le caractère urgent)
  • et surtout le contexte (culture d’entreprise, environnement international, mobilité)

Notre recherche est exclusivement basée sur ce qui a été réalisé par le manager, et non sur son potentiel à pouvoir faire. Dans l’absolu, il n’existe pas de meilleur manager, mais plutôt de manager pertinent et opérationnel dans un contexte bien précis.

Par conséquent, les managers qui enchaînent des missions ont su développer et mettre en valeur une forte employabilité : au regard de leurs compétences, de leurs expertises sectorielles, et de leur personnalité. Aussi, nos premiers conseils à destination des candidats est de disposer d’un CV lisible et complet, avec toutes les expériences professionnelles, détaillées avec toutes leurs réalisations étayées de métriques (budget, équipes, sites, jours/hommes…).

Le portait robot des managers

Nos managers de transition sont généralement des hommes et des femmes qui ne se reconnaissent plus dans le CDI. Ils abordent leur vie professionnelle différemment. Ils recherchent davantage d’indépendance, de liberté et d’équilibre entre le professionnel et le personnel. Ils ont le goût du challenge.

Bien souvent, à travers ce choix, ils privilégient l’opérationnel. Ils préfèrent se focaliser sur les enjeux de la mission confiée et passer moins de temps à gérer les enjeux politiques nécessaires à la construction d’une carrière dans une entreprise.