+ 33 (0) 1 53 70 17 00

Communiqué de Presse – Etude IFOP-MPI executive

30
Jan

Communiqué de Presse – Etude IFOP-MPI executive

1er Baromètre Décision Ifop – MPI Executive
Plus l’entreprise est grande, moins les managers savent décider

 

A la veille du Forum annuel de Davos, l’un des plus grands rassemblements de décideurs au monde, le cabinet de management de transition MPI Executive dévoile les résultats de son premier Baromètre Décision réalisé par l’Ifop : 1007 salariés représentatifs de la population active française ont répondu à la question « votre manager sait-il décider ? ». Les résultats, édifiants, sont une source de réflexion – voire de remise en cause – profonde pour les entreprises quant aux modes de sélection et de formation de leurs managers.

Enseignement #1 : plus l’entreprise est grande, moins les managers savent décider

Tout se passe comme si la capacité à décider se raréfiait à mesure que l’entreprise grandit. Si 37% des collaborateurs de TPE estiment que leur supérieur « sait tout à fait prendre des décisions », le chiffre tombe à 33 % dans les PME… et à 25 % dans les grands groupes. Et pour cause : selon les salariés interrogés par l’Ifop, dans les grandes entreprises, les managers ne sont pas promus en fonction de leur capacité à décider, en tous cas beaucoup moins que dans les TPE et PME : 54% des salariés de grands groupes estiment que leurs managers « ne sont pas choisis pour leur aptitude à décider », c’est 44 % dans les sociétés de 50 à 500 salariés, 40 % dans les PME et 31 % « seulement » dans les TPE (moins de 10 salariés).

Enseignement #2 : les métiers de services, et plus encore la fonction publique, manquent de décideurs

Les métiers proches de la production, réputée pour leur culture terrain, semblent « fabriquer » davantage de managers-décideurs que les autres : les salariés du BTP (41%) et de l’industrie (37%) sont plus nombreux que ceux des entreprises de services (30%) à considérer que leur supérieur « sait tout à fait prendre des décisions ». A l’autre bout du spectre, on trouve la fonction publique : seuls 25% des fonctionnaires jugent que leur supérieur sait vraiment décider. Un résultat logique si l’on considère que la fonction publique tend naturellement à minimiser le risque d’arbitraire, et donc le périmètre des décisions individuelles, mais qui pose néanmoins question à l’heure où l’on exige des administrations davantage d’agilité et de réactivité.

les meilleurs décideurs sont dans les métiers de production etude ifop mpi executive management communiqué de presse

Enseignement #3 : un nombre (trop) important de managers ont des comportements nocifs au moment de prendre une décision difficile

Plus d’un tiers des salariés jugent que leur supérieur « rejette plutôt la difficulté sur l’équipe » (34%), qu’il « tend plutôt à dissimuler la difficulté » (38%) et qu’il « ne sait pas prendre de décision courageuse » (34%). Ces attitudes individuelles semblent suffisamment fréquentes pour qu’on puisse s’inquiéter du coût global, humain et financier, pour les organisations qui les subissent – ou les tolèrent. Pas étonnant, dans ces circonstances, que près d’un salarié sur deux juge aussi que son manager « ne sait pas motiver les membres de son équipe » (42%).